[VIGNIER (Nicolas)]


De la Noblesse, ancienneté, remarques, & mérites d’honneur de la troisième maison de France.

Paris, l’Angelier, 1587.

In-8 (175 x 110 mm), 206 pp., ouvrage dérelié mais tenant d’un bloc ; ex-libris biffé daté de 1587 sur le titre, petite et pâle mouillure à quelques feuillets.

Edition originale et seule parue de cette oeuvre historiographique prouvant la légitimité de Hugues Capet et la grandeur des capétiens.
Elle est traditionnellement attribuée à Nicolas Vignier (1530-1596), juriste calviniste de Troyes exilé en Allemagne qui revint à Paris à la demande d'Henri III. Convertit au catholicisme, il devint médecin personnel et historiographe du roi qui le nomma Conseiller d'Etat en 1589. Celani attribue quant à lui l'ouvrage à François Pithou.

Curieux exemplaire corrigé et augmenté de notes manuscrites contrecollées, probablement en vue d'une seconde édition.
Le volume contient une trentaine de corrections manuscrites concernant l'orthographe, la pagination, la ponctuation ou ajoutant un mot manquant.
Deux corrections laissent à penser qu'il pourrait s'agir de notes de l'auteur - prouvant au passage qu'il s'agirait bien de Nicolas Vignier - changeant les mentions à l'historiographe de Henri III, cité à la troisième personne dans le texte, pour les mettre à la première personne.
Ainsi, le passage "Vignier a monstré en son histoire de France" devient dans l'annotation "iay monstré en mon histoire de France". Et un peu plus loin "Car Vignier a vérifié" devient "Car iay vérifié".
Le volume contient également cinq compléments manuscrits ajoutés à l'aide de bandeaux de papier collés dans les marges.

Détail amusant, le dernier feuillet a été réparé en y collant une pièce de papier avant l'impression.

Adams, V-756 – Balsamo & Simonin, n°189 – Guigard, Bibliothèque héraldique, n°1688.

3 500

En stock