PARRAIN DES COUTURES

(Jacques)


La Morale d’Epicure, avec des réflexions.

Suivant la Copie à Paris, A La Haye, Chez Barent Beek,

1686.

In-12, vélin doré, dos orné, tranches rouges (Reliure ancienne).

Traduction donnée par le baron Jacques Parrain des Coutures (1645-1702) de cette philosophie d'Epicure, suivie d'une vie du philosophe par Du Rondel.

Exemplaire de la peintre et patriote carbonariste Bianca Milesi (Milan 1790 - Paris 1849), avec ex-libris.

Bianca Milesi joua un rôle important dans les mouvements insurrectionnels des carbonari milanais au début des années 1820, annonciateurs du Risorgimento. Elle était la cousine d'une autre carbonariste célèbre, Matilde Viscontini Dembowski (1790-1825), le grand amour malheureux de Stendhal qui lui inspira De l'amour.
Outre son engagement politique, Bianca Milesi était également peintre et entretenait de nombreuses relations avec des artistes milanais comme Francesco Hayez, Andrea Appiani, Ernesta Bisi, ou Cristina Trivulzio di Belgiojoso. Mariée en 1825 et mère de deux enfants, elle traduisit des livres pour la jeunesse, ce qui incita Alessandro Manzoni, avec qui elle correspondait, à la surnommer "madre della patria". Elle et sa famille s'installèrent à Paris à partir de 1833 et y moururent du choléra en 1849.

Amusante association que cette philosophie du bonheur par la satisfaction de désirs provenant de la bibliothèque d'une femme peintre engagée pour sa patrie et la liberté.

Une page de garde porte des vers manuscrits en italien tiré de l'Enfer, peut-être de la main de Bianca Milesi, mentionnant le sort d'Epicure et de ses disciples.

Autre ex-libris manuscrit : Lemazurier, Versailles

Un petit manque de papier marginal au titre, une petite déchirure au feuillet suivant. Deux légères mouillures aux gardes.

680

En stock

Catégorie :