[CHANSONS POPULAIRES] [PARIS]

ROGER (Désiré)


Les Joyeuses. De 1845 à 1854.

Copié à Paris sur l’original de l’auteur, 1874.

Petit in-4 (270 x 210 mm), 132 pp., demi-veau blond, dos lisse orné, tranches mouchetées ; petite fente à la charnière intérieure, coins un peu frottés (Reliure de l’époque).

Manuscrit autographe du chansonnier Eugène Baillet (1829-1906), renfermant plus de soixante chansons populaires inédites du chansonnier parisien bossu Désiré Roger (1825-1864).

Eugène Baillet, qui conservait le manuscrit original dans sa bibliothèque, composa ce volume pour perpétuer la mémoire de Désiré Roger. Il enrichi le volume d'une photographie d'un portrait-charge du chansonnier bossu dessiné par Hippolyte Mailly, et d'un article de presse qu'il avait rédigé à l'occasion de la publication d'autres chansons :
"[...] [Désiré Roger] était petit, grêle, avec des traits anguleux, un sourire narquois, gouailleur même, ne quittait pas ses lèvres [...], sa gibbosité était énorme pour ce petit corps.
Le pauvre Roger n'ayant pas de force physique, trouvait péniblement à vivre, il gardait les boutiques des libraires-étalagistes [...]. Malgré les mauvais jours successifs de son existence, il ne se plaignait pas et disait souvent en parlant de sa pauvreté : J'en ris comme un bossu. [...]
S'il a fait quelques chansons sérieuses comme celles que nous publions, il en a fait aussi une soixantaine, dont j'ai le manuscrit et qui pourrait former un remarquable volume sous ce titre : "La fine gaudriole". Que deviendront ces chansons pétillantes de verve et de finesse ?"

Un bel hommage rendu par Eugène Baillet au chansonnier bossu oublié, une source inédite sur l'esprit et le chanté populaire parisien.

2 200

En stock