[DEBERNY ET CIE]

Le Livret typographique. Spécimen de caractères.

Paris,

vers 1880.

In-8 (225 x 150 mm), non paginé, 164 pl., bradel cartonnage imprimé ; un petit accroc en tête, quelques rousseurs (Reliure d'éditeur).

Rare spécimen du premier livret typographique portant le nom Deberny et Cie, à l'adresse du 17 rue Visconti. Il renferme 142 planches simples, 16 doubles et 6 quadruples de spécimens de caractères typographiques et ornements.

L'histoire de la maison Deberny est liée à l’activité d'imprimeur d'Honoré de Balzac qui avait acheté en 1826 une imprimerie au 17 de la rue des Marais-Saint-Germain, devenue rue Visconti en 1864.
L'entreprise peu fructueuse de Balzac fut financée en grande partie par son amante et grand amour Laure de Berny. Le fils de cette dernière, Alexandre Deberny, reprit l'imprimerie et en fit une entreprise florissante sous le nom de Balzac-Deberny et Terrier. La fonderie prit le nom de Deberny et Cie en 1877 lorsqu'Alexandre Deberny associa à l'affaire son fils adoptif Charles Tuleu. La fonderie sera rachetée au début du XXe siècle par les frères Peignot pour devenir la célèbre fonderie Deberny et Peignot.

Les livrets typographiques de la maison Deberny étaient destinés à un usage professionnel et non commercial, ce qui explique leur composition disparate, avec un nombre de feuillets variant selon les exemplaires, et la numérotation discontinue des planches. Cet exemplaire est tel qu'il a été composé à l'époque.

1 200