[THÉÂTRE DE SOCIÉTÉ]

MONTFERRIER (Antoine Abel du Vidal marquis de)


Important ensemble d’archives théâtrales et de conférences du marquis de Montferrier.

[années 1890-1935].

Collection de 41 volumes : 35 volumes in-4 (280 x 220 mm) de théâtre, broché ou agrafé, la plupart sous couverture, et 6 volumes in-4 (270 x 210 mm) de conférences, en feuilles, agrafé ; quelques volumes déreliés, couvertures abîmées.

Importante source sur le théâtre privé d'Antoine-Abel du Vidal (1861-1937), cinquième marquis de Montferrier.
Plutôt mondain, membre de nombreux cercles parisiens, le marquis fut particulièrement actif comme auteur de théâtre privé et conférencier, réservant sa production à la haute société.
Il confiait à Léo Claretie en 1906 (1) : "Aucune de mes pièces n'a été imprimée. [...] Depuis on a joué de moi des comédies [...], des drames [...], des revues [...] et récemment la Dame au masque, dans les salons, des cercles, des oeuvres de charité, chez l'un, chez l'autre et chez moi. J'ai eu pour interprètes tantôt des amateurs comme MM. Roger, de Bourboulon, de Salverte, baron Despatys, comtesse Chandon de Briailles, comte de Narbonne Lara, de Caillavet, etc., tantôt des professionnels comme Mlles Regier, Bertiny du Théâtre Français, Mylo d'Arcyle, Suzanne Aumont, Tarride, Berthelier fils, Polin, Claudius, Philippon, Tréville, Zambelli, etc., etc."

Cet ensemble se compose de manuscrits, tapuscrits et copies carbone d'une trentaine de pièces composées par le marquis. Un grand nombre comporte des corrections manuscrites, reprises de textes, notes de mises en scènes, noms des acteurs, etc. Certaines parmi les plus anciennes comportent quelques commentaires, conseils et suggestions d'une autre main adressés au marquis.
Certains volumes sont des exemplaires de souffleurs ou des exemplaires d'acteurs pour un rôle précis.

Parmi cet important ensemble nous avons relevés, entre autres :

  • Deux intrigues (La fugue et La reconnaissance d’Oscar), composées avant 1894, se déroulent en partie sur la Tour Eiffel.
  • La pièce Ballottage ou le dernier mot fut radiodiffusée par le poste radio de la Tour Eiffel le 2 janvier 1932, et jouée par les pionniers de la radio George Delamare (1881-1975) et Paul Castan.
  • Refrains de saison fut représentée pour la première fois au théâtre Femina le 9 juin 1907. Il s'agit de l'une des premières oeuvres jouée dans ce théâtre sur les Champs-Elysée qui fut inauguré en mars 1907.
  • Politesse conjugale fut jouée dans le cadre d'une conférence sur la politesse donnée par le marquis en 1927 au Cercle de l'Union artistique pour la Société des amateurs. Elle marque l'un des premiers roles de Jacques Dumesnil (1903-1998), qui donna la réplique à Paulette Fordyce.
  • Les pièces La Dinardite et Sincérité ou la femme d’un ami, se déroulent à Dinard, haut-lieu du théâtre mondain de l'époque, où le marquis de Montferrier possédait la villa Roc-Royal. André de Fouquières (1874-1959) avait un rôle dans La Dinardite.
  • Le Spirite présente une séance de spiritisme dans un chateau du vicomte Félix de Sigean.

Les 6 tapuscrits de conférences composées pendant l'entre-deux-guerres sont des témoignages de la guerre à portée politique.

(1) Léo Claretie. Histoire des théâtres de société, 1906, pp. 270-271
Liste détaillée des pièces sur demande

2 500

En stock

Catégories : ,
Nous contacter